Mariage civil ou mariage religieux

mariage religieux et mariage civil

Dans de nombreux pays le mariage religieux est le seul reconnu par l’État. En France, depuis 1791, c’est le contrat signé par les époux (ou par les épouses) à la Mairie qui est inscrit à l’état civil et seul reconnu par l’État. Certains couples se contentent donc de passer devant le Maire qui les unit devant la Nation qu’il représente et leur énonce les obligations qu’ils contractent l’un envers l’autre. Les témoins, mais aussi l’ensemble des présents, ont le devoir moral de rappeler les époux au serment qu’ils ont prononcé devant la Nation car leur union est reconnue par l’ensemble de la République.

Le mariage religieux

Par fidélité religieuse ou par tradition, certains couples ajoutent au mariage civil, le mariage religieux. La cérémonie se déroule alors dans le lieu de culte consacré de leur confession : église, mosquée, temple, synagogue…  L’officiant – prêtre, imam, pasteur, rabbin – entend lui aussi le vœu des mariés qu’il a accompagné dans la préparation de la cérémonie avant qu’ils ne se présentent devant la communauté des fidèles. La communauté, non pas des concitoyens, mais des coreligionnaires, joue là aussi un rôle primordial, puisqu’elle devra soutenir et rappeler les mariés à leur promesse prononcée cette fois devant Dieu.

Célébrer l’amour

Quel qu’il soit, le mariage demeure une cérémonie importante, un temps fort de la vie, qui consacre une union devant la communauté civile ou religieuse. S’en suit un moment de fête qui donne à voir la dimension festive de l’union dans l’amour de l’autre et, parfois, dans l’amour de Dieu. Codifié ou non, intégré ou non au culte, ce moment festif est le premier du chemin d’existence commune qui s’ouvre pour les mariés et pour leurs familles et cercles d’amis respectifs. Ce moment est comme une pause d’ouverture sur le monde pour les mariés qui depuis les fiançailles se sont préparés à deux. Il est suivi par nouveau moment d’intensité de leur vie de couple : le voyage de noces.

Blog mariage

Le mariage civil

Le mariage civil se déroule en mairie, traditionnellement celle de la ville de naissance de la mariée, en compagnie des proches du couple.
Le protocole veut que les mariés arrivent séparément et chacun accompagné de sa famille. Ils s’installent alors devant le maire qui entre après. Le maire lit ensuite les devoirs des époux. Puis demande si un contrat de mariage a déjà été conçu.
Après ces étapes, les époux consentent mutuellement à se marier en disant le fameux « oui ». Le maire donne ensuite les alliances aux époux qui se chargent de signer les registres. En général cette célébration dure dans les 20 minutes.
Le mariage civil est généralement une cérémonie intime qui s’accompagne, le plus souvent, d’une cérémonie religieuse ou laïque.

Le mariage laïque

Le mariage laïque est une célébration qui peut accompagner le mariage civil pour le rendre plus officiel et traditionnel sans pour autant en faire une cérémonie religieuse.
Le mariage laïque est donc une bonne alternative pour effectuer des rituels traditionnels également. L’union peut être dirigée par un professionnel des cérémonies de mariage ou par un proche.
Bien que non religieux, il comporte des étapes très strictes comme l’arrivée des jeunes mariés et du cortège nuptial, les vœux des mariés ou même des rituels symboliques de mariage. Le mariage laïque a pour avantage d’être célébré dans l’endroit de votre choix, en intérieur ou également en pleine nature dans la forêt ou au bord de la mer ! Cette liberté de le rendre plus personnel et unique en fait souvent un cadre idéal pour un mariage inoubliable.

Fermer le menu