La maison Cartier: l‘invention de la joaillerie moderne

maison Cartier

A la fin du XVIIIème siècle l’aristocratie en France est déclinante. Elle est petit à petit remplacée par la bourgeoisie, une classe sociale plus nombreuse qui s’est grandement enrichie. Après la Révolution, le premier Empire puis la Restauration, la nouvelle bourgeoisie va s’imposer en France tout au long du XIXème siècle et défendre son propre style de vie. Les institutions politiques, les idées et même les modes esthétiques vont s’adapter à ce bouleversement. Les écrivains tiennent la chronique de l’avènement de la vie bourgeoise. Balzac, bien sûr avec La Comédie Humaine mais également Flaubert, Maupassant, Vallès… 

Naissance de la Maison Cartier

Ce large mouvement de société, qui marque l’Europe entière, a des répercussions sur la vie quotidienne et l’art de vivre, dont celui des bijoux. Les colliers, bagues, boucles et bracelets de l’aristocratie qui n’étaient souvent portés qu’à une occasion dans la vie d’un homme ou d’une femme, transmis de génération en génération et conformes à l’étiquette, se démocratisent. Les joailliers créent alors de nouveaux modèles en suivant leurs inspirations et surtout en adaptant les pierres aux vêtements. C’est dans ce contexte que va naître la première et la plus célèbre des joailleries modernes : la maison CartierEn 1874 Louis-François Cartier, après avoir oeuvré en tant qu’ouvrier de joaillier pendant une dizaine d’année, crée à Paris la joaillerie qui porte son nom. Son fils, Éric Cartier décide de déplacer la maison à la fameuse adresse du 13 rue de la Paix, juste à côté des salons du grand couturier de l’époque Charles-Frederick Worth. Ensemble, Cartier et Worth peuvent s’entendre pour imaginer des créations qui accordent parures et bijoux.

Cartier, modernité et audace

Cette collaboration se resserre par le mariage de Louis Cartier, l’ainé des trois fils de Louis, et d’Andrée Worth, la fille du couturier. Petit-fils du fondateur, Louis va révolutionner l’entreprise familiale et la faire entrer dans la légende. Pour répondre aux gouts changeants de la bourgeoisie parisienne et internationale qui commence à se presser dans sa boutique, il a l’idée de génie de remplacer l’alliage traditionnel à base d’argent, qui a l’inconvénient d’être trop mou et de s’oxyder rapidement, par du platine. Désormais, grâce à ce nouvel alliage les pierres montées vont pouvoir donner la mesure de leur brillance et les montures ternes deviendront de l’histoire ancienne. Tous les joailliers du monde suivront ensuite l’exemple de la révolution technique et esthétique initiée par la maison Cartier. 

Cartier, une marque internationale

La marque parisienne va également briller par sa créativité. En effet, les bijoux séduisent par la beauté de leur dessin, la grande finesse de la réalisation et la qualité des pierres précieuses, diamants, saphirs, émeraudes, rubis… Le prestige des bijoux Cartier se répand vite aux quatre coins de la planète, suscitant une demande internationale forte. Ainsi, au début du XXe siècle, la marque crée une succursale à New York (USA) afin de proposer ses créations à la riche clientèle
d’outre-Atlantique. Aujourd’hui, le nom Cartier est un emblème du luxe à la française dans le monde entier, avec une offre qui couvre un spectre très large : joaillerie, horlogerie, maroquinerie. En joaillerie la bague Trinity est un intemporel de la maison Cartier, créer par Louis Cartier en 1924, il est symbole de style et d’élégance pour une femme 

Fermer le menu