La bague de fiançailles à travers les époques

bague de fiançailles vintage

La bague de fiançailles, une longue tradition

Vieille de plus de trois mille ans, la tradition des fiançailles a changé de signification aux cours des siècles mais, par-delà les évolutions, une bague est toujours venue sceller symboliquement la promesse de l’engagement du couple.

Chez les Hébreux de l’antiquité, cette bague se nomme pronobum. Il s’agit d’un simple anneau de fer que le mari passe au doigt de sa promise lorsque le ciel est dégagé pour éviter tout mauvais présage et qui annonce publiquement le futur mariage. La tradition du passage de l’anneau est adoptée par les premiers chrétiens qui la diffuse dans tout l’Empire romain. La langue latine donne alors un nom à cette première cérémonie qu’on traduit en français par fiançailles, à partir de la racine latine confiare que veut dire « se confier à ».

 

Du simple anneau à la bague de fiançailles

L’échange de l’anneau va perdurer tout au long du Moyen-Âge mais petit à petit il se transforme en grande fête publique, lors de laquelle les deux familles se rencontrent une première fois et donnent à voir à tout leur prestige et leur générosité. Cette ostentation se manifeste également par l’évolution de l’anneau passé au doigt. Ainsi, en 1477, l’Empereur Maximilien Ier, serti l’anneau de fer d’un sublime diamant et invente à cette occasion la bague de fiançailles moderne. Désormais, les futurs mariés scelleront leur promesse d’engagement avec une bague de fiançailles sertie de pierres précieuses puis une alliance plus discrète. La tradition demeure à l’époque moderne. La cérémonie des fiançailles est souvent l’occasion de se rencontrer pour les deux familles des futurs mariés. Jusqu’au début du XXème siècle, il est d’usage, pour le marié, d’offrir à sa future épouse une bague de fiançailles déjà portée par les femmes de sa famille. La fiancée, elle, accrochait au poignet de son futur mari une montre ayant appartenu à l’un des hommes de sa famille.

Bague de fiançailles à travers les époques

La bague de fiançailles personnalisée

Depuis les années cinquante, la tradition connaît une nouvelle évolution. Les familles sortent peu à peu de la cérémonie qui vise à consacrer l’amour que se vouent les deux futurs époux. La bague de fiançailles est alors de plus en plus fabriquée sur mesure en fonction des goûts des fiancés. Les pierres serties – fines ou précieuses – sont choisies pour des raisons esthétiques et symboliques qui renvoient à l’histoire du couple décidé à sceller son union. Si la surprise est toujours de mise, il arrive que les conjoints choisissent et composent la bague ensemble, souvent avec l’aide d’un professionnel capable de les renseigner sur les aspects techniques et sur la symbolique des pierres. La bague de fiançailles diamants reste la plus convoitée,  elle reste discrète malgré l’éclat de ses diamants. Il est aussi possible d’orienter son choix vers une bague saphir qui sera unique de par les inclusions propres à chaque pierre. Ou encore une bague émeraude qui reste plu fragile mais la pureté de celle-ci en séduira plus d’une.  Les possibilités de composition étant infinies, chaque couple peut incarner son amour dans la forme qui lui correspond. Bien que les manières d’offrir la bague de fiançailles ont beaucoup évolué,  il est de plus en plus commun de voir les jeunes couples choisir ensemble la bague de fiançailles. En effet, la tradition voudrait que le jeune fiancé demande en mariage sa compagne en lui offrant une bague au préalablement choisie. En revanche, il est en general conseillé pour la future fiancée d’essayer la bague pour en avoir le coeur net et ne pas regretter un cadeau aussi important qu’une bague de fiançailles. Sans compter que la démarche de chercher un bijou à deux est en elle même une experience unique pour un couple !

 

Fermer le menu